A. Ejangue : « Je suis désolée pour cet accident »

A. Ejangue : « Je suis désolée pour cet accident »
Augustine Ejangue Siliki (Crédit photo : gettyimages)

La défenseure camerounaise, Augustine Ejangue Siliki revient sur le malheureux incident du crachat qu’elle a eu avec, Toni Duggan lors du 1/8ème de finale de la Coupe du Monde Féminine dimanche 23 juin 2019 à Valenciennes. La Lionne Indomptable regrette cet accident et présente ses excuses à la joueuse anglaise…

« J'aimerais présenter mes excuses publiques à Toni Duggan pour l'incident de notre match de Coupe du monde contre l'Angleterre il y a trois jours. Je ne voulais pas dire cela et aucun mal n'était prévu. Je crache simplement sans regarder, et je suis vraiment très désolée Toni pour cet accident. J'ai le plus grand respect pour elle en tant que professionnelle et je lui souhaite d'aller loin le plus loin possible avec son équipe nationale et dans sa carrière au club. Pendant le match, je me suis excusée et j'ai immédiatement expliqué ce qui était arrivé à l'officiel du match. J'ai cherché Toni après le match devant les vestiaires, mais je ne l'ai pas vue malheureusement. J'ai joué professionnellement en Europe ces 9 dernières années en tant que défenseure dans les meilleures ligues au Danemark, en Espagne, en Norvège, en Russie et en Ligue des champions. J'ai également participé aux Jeux olympiques de Londres, aux Coupes du monde au Canada et maintenant en France et à plusieurs championnats d'Afrique. Je n'ai jamais été renvoyée et je n'ai jamais eu de problème de discipline. J'ai le plus grand respect pour les arbitres et tous mes collègues professionnels. Je suis désolée pour cet accident. », a-t-elle écrit ce 26 juin 2019 sur ses comptes Facebook et Instagram. .

 

 

Rappelons que le triste incident s’est produit le dimanche 23 juin 2019, au stade du Hainaut de Valenciennes lors du 1/8ème de finale de la Coupe du monde féminine Angleterre – Cameroun. A la 13ème minute de jeu, l’attaquante anglaise Toni Duggan s’est plainte d’avoir reçu un crachat de la défenseure camerounaise Augustine Ejangue Siliki.

 

 

Mais au regard des images, tout porte à croire qu’Augustine Ejangue n’a pas agi volontairement. Elle n’a en tout cas pas été avertie par l’arbitre pour cet incident qui a eu lieu juste avant l’ouverture du score des anglaises.

Jacques Marcel Itiga Itiga
Douala, le 26.06.2019

Toutes les actualités
Cardiff Under Armour Just Foot Hôtel Novotel Panini Axa BSN medical Coca-cola Cristaline DPPI CNPS FIFPro